Quiddite

Menu

#1 – Les 3 écosystèmes à analyser en User Research pour votre design en santé

Le 1er podcast de Quiddite est là !

J’ai décidé de vous parler de microsystème, mésosystème et macrosystème. Le but est de vous inviter à approfondir, nourrir et nuancer vos réflexions en User research, en commençant notamment une recherche terrain vouée à organiser de manière systémique votre première cartographie des interactions.

Pourquoi ce sujet sur Quiddite ? Et bien parce que les différents écosystèmes dans lesquels évoluent le patient sont très importants pour comprendre ses réactions, ses représentations et ses aspirations.

Récemment, lors de mon webinaire sur le mensonge en UR (1:24) avec Flupa, j’évoquais l’importance de situer l’utilisateur sur un continuum allant de la primeur de son individualité au sein d’un groupe à la primeur des valeurs du groupe sur son individualité. Et c’est évidemment relié à l’analyse des écosystèmes d’une personne.

Comme je le dis dans le podcast, les mots d’une tierce personne peuvent complètement modifier le fonctionnement du cerveau. Le corps va réagir, positivement ou négativement, à des représentations évoquées par autrui. Ainsi, il apparait évident que le patient va se protéger de certains propos du médecin ou de ses proches s’ils sont trop durs, et éventuellement, aller chercher des mots qu’il souhaite davantage entendre.

A noter que certains patients, ayant évolué dans un environnement hostile, vont aller chercher un lexique agressif (cqfd. interprétation erronée et mémorisation des discours biaisée) et vont écarter les propos rassurants ou emphatiques.

Il sera bon, de fait, avant d’entamer votre entretien, d’établir une sorte de baseline de personnalité (comme il est indiqué en détection de mensonge d’ailleurs) pour avoir un aperçu déjà de sa propre perception, ou peut-être de la perception de son univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.